Thérapies ciblées du cancer du sein

Sommaire

 

Les thérapies ciblées constituent une toute nouvelle classe de médicaments pour lutter contre le cancer du sein. Chaque molécule de cette classe cible une anomalie spécifique de la cellule tumorale. Cette thérapie ciblée est destinée aux patientes dont la tumeur du sein présente cette anomalie moléculaire.

Thérapies ciblées : nouveau traitement dans le cancer du sein

Les thérapies ciblées bloquent des mécanismes spécifiques des cellules cancéreuses

La chimiothérapie agit sur toutes les cellules qui se multiplient rapidement, comme les cellules tumorales et certaines cellules saines du corps (cheveux, ongles, muqueuses...). La thérapie ciblée vise, elle, les cellules cancéreuses qui expriment une anomalie (ou une caractéristique spécifique à celles-ci) ou plus fréquemment retrouvée que dans les cellules saines.

Le traitement est plus ciblé sur la tumeur, son efficacité est donc plus importante, avec moins de risque d’effets secondaires.

Des perfusions pendant au moins 1 an

Les thérapies ciblées sont utilisées seules, après une radiothérapie, ou en association avec une chimiothérapie.

Le traitement est administré par perfusion d’environ 30 minutes, selon un rythme variable (1 fois par semaine à 1 fois toutes les 3 semaines).

Médicaments utilisés pour les thérapies ciblées

Les thérapies ciblées se divisent en 2 grandes classes de médicaments : les inhibiteurs de HER2 et les antiangiogéniques.

Les inhibiteurs de HER2 bloquent le développement de la tumeur

Ces médicaments ne sont efficaces que si le cancer du sein présente suffisamment de protéine HER2 (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2) à la surface de ses cellules. Ces inhibiteurs HER2 sont généralement prescrits après une chirurgie du cancer du sein pour éviter une récidive.

Le trastuzumab est le chef de file

Sous le nom commercial Herceptin®, le trastuzumab se lie au récepteur HER2 des cellules cancéreuses et bloque leur processus de division et de développement. Il renforce le système immunitaire dans la destruction de ces cellules.

Ce médicament est administré par perfusion intraveineuse de 90 minutes, puis 30 minutes, 1 fois par semaine ou toutes les 3 semaines.

Le lapatinib est disponible en ville par voie orale

Sous le nom commercial Tyverb®, le lapatinib inhibe une enzyme nécessaire à la protéine HER2, ce qui empêche la cellule cancéreuse de se diviser et de se développer.

Ce médicament est prescrit dans certains cancers du sein métastatiques HER2 positifs et se prend par voie orale sous forme de comprimés, disponible en pharmacie de ville.

Les antiangiogéniques empêchent la tumeur de se nourrir

Ces médicaments arrêtent la croissance du cancer du sein en agissant sur le VEGF (vascular endothelial growth factor). Il s'agit du facteur de croissance responsable de la formation et du développement des vaisseaux sanguins. Privée d’un apport sanguin en nutriment et en oxygène, la tumeur ne peut plus proliférer et sa croissance est ralentie.

Le bévacizumab

Sous le nom commercial d’Avastin®, le bévacizumab est utilisé pour certains cancers du sein métastatiques et s’utilise en perfusion intraveineuse. Il ne doit pas être administré à moins de 28 jours d’une chirurgie, car il retarde la cicatrisation.

Les effets indésirables de la thérapie ciblée

Des traitements mieux tolérés que la chimiothérapie

Les effets secondaires les plus fréquemment rapportés sont :

  • la fatigue ;
  • la fièvre ;
  • des maux de tête ;
  • des douleurs abdominales.

Des effets secondaires selon le médicament utilisé

Herceptin® peut provoquer des troubles cardiaques. Un suivi régulier du cœur est préconisé tous les 3 mois pendant le traitement, et jusqu'à 5 ans après son arrêt. Ce médicament peut aussi être responsable de réactions allergiques.

Tyverb® peut avoir des effets indésirables cardiaques et hépatiques. Il peut être aussi responsable d’un rash cutané (rougeur importante) appelé le syndrome main-pied et d’éruptions de boutons d’acné. C’est le seul disponible en ville.

Avastin® altère la cicatrisation et peut entraîner assez souvent de l’hypertension artérielle. Des saignements de nez sont aussi parfois observés.