Sommaire

Le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent dans les pays occidentaux (53 172 cas avérés en 2016 et 59 000 nouveaux cas estimés en France en 2017). Il est la deuxième cause de mortalité chez la femme en 2017 après le cancer du poumon et devant le cancer colorectal. Les statistiques du cancer du sein décrivent une bonne survie à 5 et 10 ans en comparaison d’autres cancers. Les pronostics dépendent de différents facteurs, notamment des stades et des types de cancer du sein.

Statistiques du cancer du sein : les chiffres-clés

Augmentation des nouveaux cas de cancers du sein jusqu'en 2005

Entre 1980 et 2005, le nombre de nouveaux cas de cancer du sein a augmenté de 138 %. Cela s’explique notamment par une amélioration de l’espérance de vie et par le développement du dépistage. Certains facteurs de risque liés au mode de vie et à l’environnement seraient également mis en cause.

Depuis 2005, l'incidence, c’est-à-dire le nombre de nouveaux cas détectés sur une période donnée, a diminué de 25 % chez les femmes de 50 à 79 ans. Cela coïncide avec l'arrêt des prescriptions des traitements hormonaux substitutifs de la ménopause.

Toutefois, elle a augmenté de 0,6 % par an entre 2010 et 2018.

L’incidence du cancer du sein varie selon l’âge, sachant que 20 % des cancers du sein sont diagnostiqués avant 50 ans et 10 % avant l’âge de 40 ans.

L’âge médian au diagnostic en 2012 est estimé à 63 ans ; il était de 61 ans en 2005. L’âge médian du décès par cancer du sein en 2012 est estimé à 73 ans, il était de 71 ans en 2007.

Baisse de la mortalité depuis 2000

Le taux de mortalité amorce une décroissance depuis 2000. On constate en effet une baisse de 1,3 % par an depuis 1990. Les progrès thérapeutiques ainsi qu'un dépistage plus précoce des cancers du sein, permettant une meilleure prise en charge, expliquent ce phénomène.

On dénombre tout de même 11 800 décès en France en 2017 et 571 000 décès dans le monde. Statistiquement, 1 femme sur 10 développera un cancer du sein au cours de sa vie, et 1 sur 25 en mourra.

Pour éviter un décès par cancer du sein, il faut procéder au dépistage de 1 000 femmes tous les 2 ans pendant 10 ans. Sur ces 1 000 femmes dépistées, la mortalité sera la même que chez les femmes non dépistées, avec 100 traitements en l'absence de cancer en raison d'un surdiagnostic (faux positif ou cancer qui ne se serait jamais manifesté).

En France, une inégalité entre les régions

Quatre régions ont une incidence supérieure à la moyenne nationale entre 2007 et 2016 : la région PACA (4 648 femmes touchées), le Centre-Val de Loire (2 277), la Nouvelle Aquitaine (5 123) et l'Occitanie (4 886).

En Europe, une différence Est-Ouest

Dans l’Union européenne, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme en termes d’incidence et le second en termes de mortalité (derrière le cancer du poumon) avec 92 700 morts. L'incidence est plus élevée en Europe de l’Ouest et du Nord. Cela serait dû à des différences d’exposition aux facteurs de risques associés au cancer du sein.

Lire l'article Ooreka

Statistiques du cancer du sein : les pronostics

Un pronostic plutôt favorable

Le pronostic du cancer du sein est favorable ; sa survie à 5 ans est d’environ 88 % et de 78 % à 10 ans. Elle est cependant différente selon le stade du cancer :

  • Pour les stades locaux (dans 60 % des cas), la survie est supérieure à 90 %.
  • Pour les stades plus répandus (dans 30 % des cas), la survie est supérieure à 80 %.
  • Pour les cancers métastatiques (dans 10 % des cas), la survie est inférieure à 25 %.

La survie à 5 ans pour les femmes encore en vie 1 an après le diagnostic et la survie à 10 ans pour les femmes encore en vie à 5 ans est de 94 % pour les femmes jusqu'à 70 ans, et de 85 % pour les femmes de 80 ans.

Au final, sur 53 172 cas rescencés en 2016, on a dénombré 11 640 décès (source : Maynadié M, Arveux P, Bouvier AM, Woronoff AS, Tillier C, Cariou M, Billot-Grasset A, Chatignoux É, « Estimations régionales et départementales d’incidence et de mortalité par cancers en France, 2007-2016 »).

Facteurs pronostiques permettant d’adapter les traitements et le suivi

Ces facteurs s'évaluent selon plusieurs critères :

  • L’âge, car un diagnostic avant l’âge de 35 ans est de moins bon pronostic.
  • La précocité du diagnostic, car plus le cancer est détecté tôt, meilleur sera le pronostic.
  • Le stade du cancer du sein, car plus la tumeur est de petite taille, meilleur sera le pronostic.
  • Le grade du cancer du sein, si la tumeur est agressive.
  • Les marqueurs tumoraux, car les cancers HER2 positifs, en général plus agressifs, sont de plus mauvais pronostics. Les cancers du sein hormono-dépendants, eux, sont de meilleur pronostic.

Les cancers du sein sont classés en 3 groupes selon ces facteurs pronostiques :

  • Très mauvais pronostic, avec une survie à 5 ans inférieure à 30 % : cela concerne les cancers inflammatoires et les cancers du sein avec plusieurs ganglions des aisselles atteints.
  • Très bon pronostic, avec une survie à 5 ans proche de 95 % : concerne les cancers dont la taille est de moins de 1 cm et sans envahissement ganglionnaire.
  • Intermédiaire : la survie diminue proportionnellement à la taille de la tumeur et au nombre de ganglions envahis.
Lire l'article Ooreka

Statistiques du cancer du sein : les récidives dans les cancers du sein

Cap des 5 années

Environ 75 % des récidives ont lieu dans les 5 années suivant le diagnostic. 

Le risque de récidive diminue au fil des années. 

On distingue 2 types de récidives : les « vraies récidives », localisées au niveau du site tumoral initial ou juste à côté, et les « fausses récidives », qui apparaissent à distance du site initial.

Identification des tumeurs à risque de récidives

7 à 10 % des patientes touchées par un cancer du sein pour lesquelles une chirurgie conservatrice avait été réalisée, seront à nouveau diagnostiquées d'une tumeur dans le sein traité.

Actuellement, le facteur pronostique le plus déterminant dans l’apparition de récidives est l'âge : les femmes jeunes sont exposées à un risque plus important de récidives.

Aussi dans la rubrique :

Symptômes et diagnostic du cancer du sein

Sommaire