Sommaire

 

Le cancer du sein était en 2012 la première cause de décès par cancer chez la femme, devant le cancer du poumon et le cancer du côlon. La lutte contre cette maladie proliférative passe donc par une prévention efficace. La prévention du cancer du sein s’effectue grâce au dépistage organisé mais aussi, chez soi, par un auto-dépistage et une bonne connaissance des facteurs de risques.

Les frais de dépistage du cancer du sein sont pris en charge à 100 % pour les femmes âgées de 50 à 74 ans et les femmes les plus à risque, à savoir celles qui présentent :

  • un antécédent familial de cancer du sein ou de l'ovaire si la patiente est elle-même porteuse d'une mutation prédisposant au cancer du sein ou qu'un oncologue a détecté un risque élevé de cancer du sein ;
  • un antécédent personnel d'hyperplasie canalaire ou lobulaire atypique ou de carcinome lobulaire in situ.

Prévention du cancer du sein par un autodépistage

L’auto-examen mensuel des seins (AES) : un bon outil de surveillance

Les femmes qui pratiquent de manière régulière ce massage des seins finissent par connaître la texture de la peau de leurs seins et savent reconnaître d’éventuelles anomalies. Il est recommandé de pratiquer ce massage dès l’âge de 20 ans.

Ce massage doit se réaliser de préférence 7 à 10 jours après la fin des règles, où la stimulation hormonale est moindre. Pour les femmes ayant un cycle irrégulier, il faut déterminer une date fixe pour effectuer régulièrement l’examen.

Quels sont les signes recherchés ?

Plusieurs signes doivent attirer l’attention au cours de cet examen préventif :

  • des nodules ou des épaississements au niveau du sein ;
  • des nodules sous les bras ou au cou ;
  • une rétractation du mamelon, des rides comme de la peau d’orange localement sur la peau ;
  • une rougeur ou un suintement, sur le mamelon ou le sein ;
  • tout autre changement visible ou palpable sur le sein.

Comment réaliser cet auto-examen de prévention du cancer du sein ?

L’examen visuel des seins s’effectue devant un miroir en s’observant dans 4 positions différentes :

  • première position : les bras le long du corps ;
  • deuxième position : les mains placées sur les hanches ; 
  • troisième position : les bras levés au-dessus de la tête ;
  • quatrième position : penchée en avant, en pinçant doucement les mamelons, à la recherche d’un écoulement.

L’auto-examen manuel des seins peut se faire en position couchée ou sur le côté.

Il faut examiner tout le sein et les aisselles. On utilise pour cela le bout des doigts et on parcourt la poitrine en effectuant des petits cercles avec 3 niveaux de pression : superficielle, moyenne et profonde.

Agir sur les facteurs de risques : la meilleure prévention contre le cancer du sein

Les causes du cancer du sein ont plusieurs origines. L’âge et l’hérédité ne sont a priori pas des facteurs sur lesquels on peut intervenir. En revanche, les facteurs de risques tels que le mode de vie ou les traitements hormonaux peuvent être maîtrisés et modulés, afin de réduire le risque à son minimum.

Catégories de risques

Facteurs de risque

Risque très élevé

Âge avancé

Sexe féminin

Prédisposition héréditaire

Risque élevé

Antécédents personnels de mastopathies prolifératives

Antécédents familiaux de cancer du sein

Antécédents personnels de carcinome in situ

Risque modéré

Irradiations thoraciques

Densité mammographique

Risque faible

Puberté précoce

Ménopause tardive

Grossesse tardive

Absence d’allaitement

Alcool

Obésité post-ménopausique

Dans certains cas, le médecin pourra détecter un risque important et prescrira une surveillance accrue particulière. Dans d’autres cas, les risques peuvent être tellement élevés, qu’en accord avec l’équipe médicale, il pourra être décidé d’une ablation préventive du sein.